FACEBOOK ? AUX OUBLIETTES !

NOTRE MAMAN, LA VRAIE GRAND-MÈRE DE CHRISTINA

NOTRE MAMAN, LA VRAIE GRAND-MÈRE DE CHRISTINA

POURQUOI FACEBOOK AUX OUBLIETTES ?

Une de nos amies signataires nous avait conseillé de créer une page sur Facebook. Bien que peu enclins à ce genre de publications, nous avions jugé le conseil valable et créé une page “Sauvons Christina”. Notre but, compte tenu des spécificités de Facebook (photos et articles courts) était d’illustrer l’affaire par des photos de famille, et de toucher un public plus large.

Trois jours après, impossible de s’y connecter, et message du type “Pour protéger notre communauté, etc.” Nous avons rempli toutes les conditions demandées. Rien ne se passe. Nous avons lu sur Internet les commentaires de personnes se trouvant dans des situations équivalentes : c’est le constat d’une censure robotique à durée indéterminée.

Alors, quelles qu’en soient les raisons, puisque les robots de Facebook nous ont chassés, nous tirons la chasse.

Nous nous battons déjà contre suffisamment d’obstacles administratifs et de “justice” (?). Nous n’avons pas une miette de notre temps à perdre avec Facebook.

Nous préférons le monde des humains, et notre blog, où des personnes expriment leurs émotions et leur soutien pour Christina. 

ALORS, AUJOURD’HUI, JE VOUS PRÉSENTE NOTRE MAMAN, LA VRAIE GRAND-MÈRE DE CHRISTINA

Je n’oserais pas dire que maman fut parfaite, car personne ne l’est. Mais elle fut pour nous une merveilleuse maman, et si elle avait vécu, elle serait devenue une plus merveilleuse grand-mère encore.

Et c’est pourquoi je dis, j’affirme, qu’elle est et reste pour moi la vraie grand-mère de Christina. Car l’autre, la “biologique”, Faïna Sysoeva, de par sa haine, sa maltraitance envers Christina, son manque d’humanité, ne possède de ce merveilleux titre de grand-mère, qu’une inscription d’état-civil, une inscription qui insulte toutes les vraies grands-mères de France et de Russie.

Je me rappelle sa patience, son sourire, sa vraie beauté, son soutien familial constant., dans les jeux et pour l’école. Elle savait jouer au Monopoly, au Scrabble avec nous, et même devenir ma malade, en même temps que Christophe et Florence, puisque j’avais reçu une panoplie d’infirmière avec un stéthoscope rouge et une belle seringue en plastique.  Christophe était en Zorro, car même les héros ont besoin d’une infirmière. Florence, très intelligente et très littéraire gagnait régulièrement au Scrabble, son jeu de société préféré. Christophe était bien meilleur que moi aux billes, et il me regagnait régulièrement à la maison celles que j’avais gagnées à l’école.

Mais maman suivait de près nos avancées à l’école, nous faisant réviser nos leçons, surveillant les devoirs, et bien sûr les résultats. Avec trois enfants elle connaissait nos fables de la Fontaine sans hésitation. Elle nous donnait même la réplique lorsque nous préparions un spectacle d’école, comme L’Avare, Le Malade imaginaire

Les vacances d’été et à Noël nous retrouvaient tous autour d’un grand puzzle, et mon père, libéré pour un temps du travail de l’usine, s’y mettait aussi.

Maman m’a soutenue pour passer mon bac, quand j’ai décidé de devenir infirmière, quand ma vie m’a amenée à Paris. De la même manière elle a soutenu Florence, notre aînée, Christophe, petit garçon turbulent, et notre père, dans ses  responsabilités professionnelles.

Finalement, tout cela porte un nom : l’amour.

ALORS, SI UN JOUR…

Alors, si je dois devenir un jour la maman de Christina, ce que je souhaite de tout mon coeur, j’espère simplement être une aussi bonne maman que la mienne le fut pour nous, et lui donner l’exemple d’une famille aimante, le plus beau cadeau du monde, charge à elle de le porter, quand le moment sera venu, quand elle aura connu ce que peuvent être et donner une vraie maman et une vraie grand-mère.

 

 

 

Commentaire (8)

  • Annie et Benoît| 17 novembre 2019

    MERCI POUR VOTRE NOUVEAU TEMOIGNAGE ET DANS LA CONTINUITE NOUS SALUONS VOTRE COURAGE ET VOTRE VOLONTE.
    AVEC TOUT NOTRE SOUTIEN

    • PIERRE| 18 novembre 2019

      Merci surtout pour votre soutien. Une petite ligne qui paraît toute simple vaut beaucoup pour nous.
      Pour Christina, n’ayez pas peur de faire connaître notre combat à vos amis et relations. Et, si vous vous en sentez l’envie, n’hésitez pas à écrire à notre président et à Mme Macron. Avec coeur, avec la ferme tranquillité des personnes qui défendent une juste cause. De plus, il est fort probable que le rapprochement politique joue en faveur de Christina.
      Merci d’avance

      Pierre et Barbara (barbara@sauvonschristina.org)

  • Aumeyras Danne| 18 novembre 2019

    Je suis avec émotion et attention l’affaire terrible qui vous concerne. Cette situation est insensée, inimaginable. A l’heure de la mondialisation, comment peut-on accepter qu’un pays comme la Russie qui se dit et semble vouloir faire partie des grandes démocraties du monde laisse en liberté des assassins? Pire, que ce “grand pays” laisse entre les mains de ces meurtriers une enfant dont ils ont tué le père? Je vais écrire, comme vous nous le suggérez dans un de vos courriers, à Monsieur Macron, Président de la République. Je vais aussi transmettre votre combat à mes amis et connaissances. J’ai une question: avez-vous contacté Amnesty international? Pour avoir fait partie de cette association internationale, je tire une conclusion simple: les adhérents, les responsables de cette association oeuvrent pour faire libérer des prisonniers injustement incarcérés partout dans le monde. Christina n’est pas dans une prison, elle est mineure et ne peut évidemment pas être considérée comme une adulte injustement incarcérée. Cependant on peut considérer que Christina est l’otage de l’assassin de son père. Christina est donc dans une position d’enfant séquestrée et retenue malgré elle. Qu’en pensez-vous? Je vais préparer un message pour toutes mes connaissances. Acceptez-vous que j’y dépose en exergue la photo de Christina? Entièrement à vos côtés je vous prie d’accepter mon plein soutien et ma volonté de voir Christina revenir dans un monde d’amour: le vôtre! Très cordialement, Danne.

    • PIERRE| 18 novembre 2019

      Chère Danne,
      Nous sentons comme vous une indignation intense lorsque nous considérons tous les points de cette histoire, depuis le piège dans lequel est tombé Christophe, l’assassinat, bien sûr, et surtout le sort destiné à Christina, victime tellement blessée dans son coeur et dans son esprit par sa mère et le reste du clan Sysoev. Il faut évidemment écrire au président Macron et à son épouse.
      L’idée de demander l’aide d’Amnnesty International est bonne en soi, car, en effet Christina n’est pas dans une prison physique au sens habituel du terme, mais dans une prison d’un autre modèle : l’appartement où elle vit avec la tutrice pétrie de haine, psychologiquement atteinte, et le démembreur de son père. Cette prison se double d’un système de maltraitance psychologique intense dont il faudra bien traiter les conséquences un jour.
      Alors Christina pourrait correspondre aux critères d’Amnesty International. Mais cela serait-il utile actuellement ? Personnellement j’y vois deux obstacles (au moins actuellement). En premier, Il y a certes l’ignominie du procès d’appel qui redonne les droits maternels à son assassin de mère, mais nous n’abandonnons pas la partie légale pour autant en dépit de bien des obstacles, où nous jouons sur le fil du rasoir avec l’administration russe, espérant que le président Poutine, dans un cadre de réchauffement politique avec la France, use de son pouvoir pour faire extraire en urgence Christina de cet enfermement. Dans ces conditions, une pression par nature internationale de cette organisation pourrait créer un blocage. Ce n’est pas sûr, mais très possible. Il y a un deuxième obstacle : il faut que le cas de Christina reste unique. En effet, il y a une tradition russe que les enfants nés de mère russe restent en Russie en cas de divorce, si douloureuse soit cette situation dans bien des cas. Christina, dans son malheur réel, et compte tenu du caractère extraordinaire et saisissant de son histoire, échappe à cette tradition. Le peuple russe nous soutient. En l’état, il ne faudrait pas qu’un appel soit mal compris, blesse les sentiments des Russes qui sont très puissants, et renverse cette force présente sur laquelle le président Poutine pourrait s’appuyer pour libérer Christina. Voilà notre dilemme, que nous expliquerons mardi (je pense) dans l’émission de Jacques Pradel, L’Heure du crime. Cela dit, nous allons y réfléchir avec nos avocats français et russes. Ils ont certainement d’autres arguments à faire valoir. Nous vous tiendrons au courant
      Pour la photo de Christina, c’est parfaitement possible, à condition qu’elle soit floutée. Nous allons vous en fournir directement un exemplaire, et même, votre proposition étant tellement riche, je pense en faire un article, plus largement lisible.
      Grand merci pour votre soutien, votre action, et votre souhait d’amour pour Christina

      Pierre et Barbara (barbara@sauvonschristina.org)

  • Knopp Annick| 18 novembre 2019

    Je suis de tout cœur avec vous, j’espère vivement que Christina puisse venir vivre avec vous, car le dénouement de cette tragédie est complètement invraisemblable. Je vous admire et vous souhaite tout le courage nécessaire mais vous l’avez, je pense que vous réussirez.

    • PIERRE| 18 novembre 2019

      Bonsoir Annick,

      Votre espérance et votre soutien nous sont importants. Nous le disons, et osons le redire, car, parfois, vu de l’extérieur, on peut penser qu’une marque de sympathie est seulement agréable. Ce n’est pas le cas, c’est bien plus fort. Je ne souhaite à personne de vivre ce que nous vivons, et surtout ce que vit Christina depuis plus de 6 ans. Le courage que nous avons n’est rien à côté de celui de Christina. Certes, en tant qu’enfant elle n’a pas les mêmes repères, mais elle fait tout pour survivre, et les quelques mots qu’elle peut nous adresser en surveillant sa “tutrice” du coin de l’oeil sont autant de messages d’amour. Ils sont aussi notre moteur. Et puis, nous pouvons le dire, nous prenons des risques, mais que serait le devoir d’amour s’il ne comportait aucun risque. Le courage n’est qu’un entraînement par la nécessité vers un but qui nous dépasse et nous attire. Nous écrivons et luttons pour Christina, pour que de plus en plus de personnes de bonne volonté répercutent le message. Tant de choses peuvent nous arriver… Il faut que ces lignes survivent.
      Alors, vous savez ce que vous pouvez faire. Faites-le savoir au “plus haut niveau” et à Mme Macron, qui, nous l’espérons, passeront le message au Président Poutine.
      Un grand merci,

      Pierre et Barbara (barbare@sauvonschristina.org)

  • Eugenia| 21 novembre 2019

    TOUT MON SOUTIEN.
    Je suis de tout cœur avec vous, j’espère vivement que Christina puisse venir vivre avec vous en France et vivre dans le ❤️❤️….
    SVP, tiens moi en courant de vous demandes.
    Je suis avec vous dans ce combat, ma famille est loin aussi… et cela brise nos coeurs!! 💪💪💪

    • PIERRE| 21 novembre 2019

      Bonjour Eugenia,

      Ce petit mot est vraiment très gentil. Oui, briser des familles brise le coeur. Et les gens qui en sont responsables, après un tel drame, ne méritent pas d’élever un enfant.
      Ce blog n’est pas seulement de l’information dure et sèche. C’est aussi une relation humaine. C’est pour cela que nous répondons à tous les commentaires. Si nous en avons oublié, nous présentons nos excuses pour ceux-là.
      S’il y a une possibilité pour rejoindre votre famille, nous souhaitons que vous puissiez la réaliser.
      Merci pour votre soutien moral. Surtout, merci pour Christina

      Pierre et Barbara (barbara@sauvonschristina.org)

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    porta. nunc odio id mattis at