KHABAROVSK ENTRE CORRUPTION EXTRÊME ET ESPOIR

EXTREME ORIENT RUSSE

EXTREME-ORIENT RUSSE

Il y a bien longtemps que nous n’avons rien publié sur ce blog. Non que rien ne se passe dans l’histoire de Christina, mais parce que l’écume des jours intéresse moins que les grandes vagues déferlantes. En voici une.

Il s’agit d’un documentaire dont nous venons de recevoir le lien. Vous le trouverez en fin d’article en cliquant sur STRATPOL. Il traite de la corruption dans Khabarovsk et sa région. C’est une leçon d’histoire. Le terrain expliqué comme vous ne le verrez pas dans la presse à version politiquement correcte. Même nous, qui avions quelques notions glanées sur place, n’en avions pas mesuré l’importance. À ce niveau, il ne s’agit plus d’histoire loco-régionale, mais bien d’histoire nationale et même internationale.

Mais Christina, dans cette affaire ? Nous y arrivons. C’est que la corruption a même touché le procureur régional qui a été démis de ses fonctions. Cela ne devrait-il pas entraîner une révision de certains procès et de certains “aveuglements” du service de tutelle de Khabarovsk ? C’est ce que nous allons proposer.

Car, à bien y réfléchir, pourquoi cet acharnement haineux à détruire Christina dans le clan Sysoev ? Pourquoi ces appuis si peu masqués ? Parce que l’impunité était promise. Et pour quelles raisons pratiques ? Nous n’en voyons que deux.

L’une tient aux capacités techniques éprouvées de Victor le démembreur qui a pu les exercer au préalable (?) sans en faire un étalage public. Le prix du silence ?

L’autre tient à l’argent, c’est-à-dire une espèce “d’hypothèque” prise sur le futur héritage de Christina. Des amis intéressés, en quelque sorte.

Quoi qu’il en soit, le lien est fait, en toute logique, en toute clarté.

À vous de voir, à vous de juger, pour Christina.

Et merci à l’initiative de cette courageuse plongée dans un monde plus noir que gris. Merci à SRATPOL

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

et, fringilla Donec accumsan eleifend libero. diam ut quis