ÉMISSION SUR TFX DU 6 FÉVRIER 2021

JUGEMENT PENAL RUSSE

JUGEMENT PENAL RUSSE

JUGEMENT PENAL FRANÇAIS

LES DESSOUS DU TOURNAGE

Comme bien des personnes nous avons vu l’émission d’hier que nous avions tournée juste en fin de confinement de mars 2020. Bien sûr, pour nous, c’est toujours un choc de nous replonger dans ce drame. Comme il ne faut pas que le passé fasse oublier le présent, nous parlons du drame qui a coûté la vie à Christophe, mais aussi et surtout de celui qui continue et coûte à Christina sa santé psychologique soumise à la maltraitance du clan Sysoev, amant inclus, chacun par ses moyens et pour ses propres intérêts.

Nous disons bien que c’est un choc, mais il faut l’accepter et le surmonter, comme nous le faisons depuis plus de sept ans maintenant. Nous ne pouvons pas dire que nous nous habituons, ce serait mentir. Nous « encaissons », plus ou moins bien.

Comme l’audience a été importante et que bien des gens nous ont fait part de leurs impressions et de leur soutien, nous devons répondre et préciser des faits.

Tout d’abord, Stéphane Bouchet, a agi en toute sympathie professionnelle. Il faut que le travail soit fait, en gardant une certaine distance. Le professionnalisme l’impose. C’est très bien.

Nous n’avons pas tourné en studio avec tout le confort, mais dans un appartement de circonstance. Là aussi, pas de problème. C’était « l’ouverture » après confinement et nettoyage des locaux.

Le tournage fut très dur pour nous, sur le plan émotionnel. Cela se voit dans le film, et encore, c’est atténué. Des personnes normales ne peuvent pas rester de marbre lorsque le sort d’un enfant est bafoué à ce point, surtout si cet enfant est votre nièce et filleule, surtout que nous venions de la voir deux mois avant en Sibérie, soumise aux hurlements de son monstre de « grand-mère », marcher tête fixée vers le sol, ne nous parlant plus, envahie d’une immense détresse, apeurée, ne supportant même plus d’être touchée. Elle qui l’an d’avant réussissait à nous dire, en se cachant, qu’elle nous aimait. Il faut – malheureusement – être témoin de ces dégâts causés par la haine, la cupidité, la jalousie de ces êtres de bas étage, tous compris, pour comprendre que certaines personnes mériteraient que cette maltraitance leur soit rendue en forte proportion. Mais nous avons aussi une idée de la « justice » lorsque la corruption est présente et active.

Pour parler franchement, la date prévue en automne étant largement dépassée, nous pensions que cet épisode tourné en mars était « passé à la trappe ».

CE QUE NOUS AVONS VU

Il nous faut donc en venir au résultat.

Certains correspondants ont aimé l’approche sentimentale, d’autres non. Mais tous ont été remués par le spectacle, et d’ailleurs, sauf à être psychotique, comment ne pas l’être. L’innocence bafouée reste la honte du monde des adultes. Là, le vase déborde.

Le soutien de nos correspondants est un réconfort important, et nous les remercions une fois de plus. Nous l’avons fait directement lorsque c’était possible. Pour ceux qui ne pouvaient être joints pour des raisons techniques, qu’ils trouvent ici notre témoignage de gratitude.

Donc soyons satisfaits… à quelques nuances près. Nous en retiendrons trois.

Premièrement, nous ne comprenons pas pourquoi, une si énorme partie de ce que nous avons tourné et expliqué, a été remplacée par des silhouettes, et agrémentée de commentaires bien moins précis que ce que nous, acteurs directs, avions dit. Un peu, pourquoi pas, mais trop…

Deuxièmement, la première vidéo où nous revoyons Christina après tant d’angoisse ne date pas de septembre, comme cela a été dit, mais du 16 octobre 2013. Alors que nous étions dans un « trou noir », l’assassin jouait la veuve éplorée avec son amant français sur la Côte d’Azur.

Il aurait été judicieux d’expliquer que le peu que l’on voit de Christina sur cette vidéo traduisait son malaise, comme nous l’avons précisé, ce qui n’a pas été retenu. En fait la petite ne parlait plus, elle hurlait, et passait son temps à s’agiter, à partir dans la pièce. Et cela a duré une heure. Nous apprendrons ensuite qu’elle n’a pas parlé pendant six mois, elle qui était alors parfaitement bilingue. Mais quand une mère assassine votre père alors que vous êtes dans l’appartement, qu’elle conserve le cadavre pendant une semaine, et commence à le démembrer, cela gâche un peu l’esprit, n’est-ce pas ?

Troisièmement, énorme erreur de la journaliste qui affirme que la préméditation n’a pas été retenue. C’est faux et archi faux. Je mets en image la photo de l’original du jugement, avec en plus sa traduction officielle en français. Il est écrit que :

« Le tribunal qualifie les actes de l’accusée Sysoeva D.V. conformément à l’art.105, partie 1 du Code de procédure pénale de FR comme commission de l’homicide, c’est-à-dire l’homicide intentionnel à l’autrui (sic)… »

Si le terme « assassinat » n’est pas utilisé ici, c’est qu’il est remplacé par sa traduction littérale du code pénal de la Fédération de Russie : homicide intentionnel envers autrui (en meilleur français que la traduction officielle), ce qui est la définition d’un assassinat.

Mais dans le contenu du jugement, le terme assassin ou assassinat est utilisé 25 fois !

C’est quand même une erreur énorme qui mérite d’être corrigée… et l’autre aussi d’ailleurs.

Mais comme nous ne voulons pas terminer sur une note négative, apprécions que la présence dans cette affaire d’assassinat de l’amant français ait été mentionnée. Et pour les gens qui parlent russe, cliquez ici.

Vous aurez le droit à l’intégralité de la comédie, avec en plus, l’intervention et les diffamations de l’amant français (vers la 32e minute).

Une fois encore, pour Christina, merci

Pierre et Barbara

Commentaire (17)

  • Nadine Couzet| 8 février 2021

    Bonsoir, je “sortais” d’une réunion Zoom lorsque j’ai vu votre mail.
    Et Je vois que l’émission va repasser le 20 Février
    https://tf1pro.com/tfxpro/programmes/chroniques-criminelles-affaire-christophe-sion-la-mariee-etait-trop-belle-un-cadavre-dans-la-valise-252990

    • PIERRE| 8 février 2021

      Bien, vous pourrez apprécier ce que nous disons dans l’article de ce jour. Cela dit, l’important est que cette émission existe. On ne sait jamais. Quelqu’un d’efficace en haut lieux pourrait enfin bouger…

      Bien cordialement

      Pierre et Barbara

  • RIVIER| 9 février 2021

    Bonjour, J’espère que vous ne laisserez jamais tomber et que vous écrivez régulièrement à la présidence de la république !

    • PIERRE| 9 février 2021

      Bonjour,
      Bien sûr nous ne laissons pas tomber, mais combien nous laissent tomber ! Nous avons écrit à la présidence de la République, et à Mme Macron (lettres, dossier argumenté). Les réponses de leurs entourages respectifs valent leur pesant de fumisterie. Nous avons écrit aux députés : le président de la chambre, son bureau, les présidents des huit groupes constitués, les députés spécialisés dans les affaires étrangères, les députés s’occupant des Français de l’étranger, les députés médecins et apparentés. Pas une réponse ! Pour faire “bonne mesure”, nous avions même écrit à Mme Clémentine Autin, elle qui s’agite tant quand quiconque ne prononce pas comme il faut le mot fâââme. Vide total. Nous avions fait parvenir directement une lettre à Mme Schiappa : championne de relance de la patate chaude vers les ministère des Affaires étrangères, qui joue aux abonnés absents, sauf pour intervenir (?) dans une commission. Attention, je ne parle pas de notre Ambassade de France, où Mme Bermann (ex ambassadrice) et M. Lévy (ambassadeur actuel) ont fait et continuent à faire tout ce qu’ils peuvent, car eux, ont vu la situation sur place. Mais la politique étrangère de la France, menée depuis trop longtemps par une bande de “peu capables” (soyons polis) reste aux abonnés absents. Car, quoi que disent l’ambassadeur, le consul et ses services, en haut-lieu, c’est le vide. Ah ! Une rencontre en 7 ans, il y a quelques mois, plus que décevante. Je pourrais en écrire encore longtemps, preuves à l’appui. L’affaire de ce double assassinat (Christophe, physiquement, et Christina, psychologiquement) nous a montré tant de rouages grippés qu’on peut se demander ce qui reste de l’importance du pays.
      Cela dit, nous ne laissons pas tomber.
      Mais si vous voulez envoyer une lettre à la présidence, vous en avez parfaitement le droit. J’avais même fait un article sur ce blog pour en détailler le mode d’emploi. Résultat… Vous pouvez aussi écrire à “votre” député, comme on dit. Il y a de grandes chances qu’il réponde, comme cela a été fait à des amis qui s’en étaient chargés, qu’il fallait s’adresser à “son” député. Vous pourrez lire ce que j’en pense sur un autre article de ce blog. Combien les citoyens paient cher ces fantômes !
      Merci de votre soutien.

      Pierre et Barbara

  • Monia Soltani| 9 février 2021

    Je vous transmets toutes mes sympathies pour cette terrible épreuve. Je m’interroge, vous écrivez, je cite “Adultère de Dina dès la grossesse : Christina ballotée entre son père et l’amant.”…. Un test de paternité a-t-il été effectué ? Courage !

    • PIERRE| 9 février 2021

      Vous avez parfaitement raison de vous poser cette question. Bien sûr, nous aussi nous nous l’étions posée. Et nos avocats ont insisté de nombreuses fois auprès de la police russe pendant l’instruction du jugement pénal. Mais, comme il nous a été dit, Mme Irina Kolpinskaya, chargée du dossier, que vous voyez dans le documentaire s’y est chaque fois opposée. Pour quelle raison ?
      Idem, du côté de la partie adverse (j’insiste : toute la partie adverse, amant compris). Une raison bien simple : si Christina est la fille de l’amant, alors elle n’a aucun droit à l’héritage de Christophe. Et comme, dans tout ce petit monde, c’est le concours à qui est le plus cupide et le plus menteur…
      De notre côté, tout est clair. En dépit de cette question, Christina est l’enfant que Christophe aimait, et même pour qui il est mort (j’expliquerai tout cela dans le livre en préparation). De plus, Barbara est la marraine, ce qui oblige à remplacer les parents défaillants, ce qui est vraiment le cas. Et moi-même je me considère comme son parrain, et plus. Alors, nous avons laissé de côté la question de la paternité réelle. Seule compte Christina.

      Merci pour avoir bien réfléchi à la question. Nous espérons vous avoir donné la base des bonnes réponses. Mais il y a d’autres points que nous expliquerons après.

      Pierre et Barbara

  • AUFRANC| 9 février 2021

    Je suis très sensible à votre douloureuse histoire.72 et 77 ans. Apprenant le russe depuis 4 ans, en Russie deux fois dont Transsibérien et arrêt à Khabarovsk…. Des amis russes en France…. Je vais écrire au ministère de la justice, des affaires étrangères et à Emmanuel Macron. Je pense à des drôles de choses….proximité de certaines frontières, etc… Malheureusement quand on a affaire à des criminels-voyous-corrompus…. De tout cœur avec vous, nous suivons votre chemin de croix, chemin de Damas ? Целую…

    • PIERRE| 9 février 2021

      Спасибо большой
      мы тоже изучаем русский язык. лучше продолжить по французски.
      Continuons donc en français pour nos autres correspondants. Nous ne devons pas être nombreux, en tant que Français, à connaître Khabarovsk. La ville a beaucoup changé depuis notre première visite sur place en 2017. Beaucoup de nouvelles constructions, si vous voyez ce que je veux dire, et aux dires des chauffeurs de taxi. En dépit de tout, c’est une ville qui nous plaît. Nous y avons beaucoup marché, et gardons un souvenir ému d’une petite cantine-self au fond d’un quartier lointain. Oui, la frontière, une ambiance particulière, etc. Mais, comme vous dites… En tout cas, si vous pouvez rajouter une lettre à ce dossier, si elle avait plus de chance que les nôtres… Merci d’avance, pour Christina. Un jour à Khabarovsk ? пока… Целую

  • AUFRANC Jacqueline| 9 février 2021

    Bonjour, je viens de vous envoyer un message,, vous y avez sûrement pensé, mais essayez d’inonder les médias, Delahousse, Jt Tf1, la 2 etc… Écrivez directement aux journalistes qui présentent. Et puis parallèlement à la pétition, création d’un comité de soutien. Il faut mettre la pression aux dirigeants, plus nombreux nous serons à vous soutenir, plus ça a des chances d’aboutir… Les années passent et cette pauvre petite va avoir du mal à se récupérer… Courage, vous allez y arriver. Mais ne soyez plus trop gentils… Les gens ne sont pas meilleurs qu’on les pense. Cordialement. Jacqueline

  • DESTAILLEUR CHANTAL| 9 février 2021

    j’ai laissé un message au TEL 01 47 61 03 43 mais ça n’est peut être pas vous. J’ai comme beaucoup été émue lors de la diffusion de votre reportage (diffusée pour la seconde fois) et je me doute que les coulisses de cette émission n’ont pas été comme vous le vouliez (des propos coupés ne sont plus alors remis à leur place et au montage, ils ne gardent pas toutes les prises) J’espère pour vous qu’enfin les responsables français vont se bouger, sinon j’aurai honte d’être française. BON COURAGE

    • PIERRE| 9 février 2021

      Bonjour,

      Effectivement, vérification faite, il s’agit d’une homonyme. Oui, les émissions ont des critères qui nous paraissent toujours étonnants. On ne peut s’empêcher de se sentir chaque fois frustré et aussi réconforté. Le simple fait d’avoir franchi le mur du silence. Mais, pour Christina, il fallait le faire. Au début nous espérions que la situation de Christina pourrait se résoudre grâce à la justice. Et puis, la justice… Nous continuons à voir de près ce qu’il faut en penser, tant en Russie qu’en France. On parle de corruption lorsqu’on imagine des gangsters, des menaces, etc. Certes, cela existe. Mais la réalité est beaucoup plus grave. La corruption commence là où le fonctionnaire irresponsable légalement (définition légale) fait traîner un dossier, bâcle le travail, n’ose pas exprimer une vérité qui dérange, qui pourrait déranger, etc. Ensuite, toute la machine se grippe. Surtout si elle est viciée dès le départ par un défaut de structure. Pensons bien aux injustices qui se produisent pour une question infime de forme. Pensons aussi aux juges qui mettent des mois à statuer, alors qu’il n’y a aucune raison, tant la demande d’un avocat procédurier est surréaliste, voire illégale. Eh bien, ça ne les gêne pas ! Que l’affaire soit urgente, que la vie d’une petite fille soit en jeu ! Aucune importance ! Que la loi ou un règlement quelconque impose de signer un document et que le “responsable” ne le signe pas… aucune importance ! Tous ces cas nous les avons vécus, et nous les vivons actuellement en France, car les sangsues de Khabarovsk et l’amant français sont toujours à l’affût. Il y a de l’argent à prendre.
      Mais j’ajoute que la dite “justice” souffre d’une survalorisation de l’image. Il est plus valorisant de condamner un coupable (ça flatte l’ego, ça attire les regards, ça attire la récompense de l’administration) que de s’occuper des victimes. Les victimes n’ont qu’à se taire, être bien contentes du cirque, même si les artistes sont minables. Cela, c’est le vice profond du système judiciaire.
      Alors, je ne sais pas s’il faut avoir honte d’être Français. Mais de voir la France se traîner dans cette boue, pour l’affaire où la vie de Christina est en jeu, et pour bien d’autres. Alors, oui ! Quant à la Russie, il ne faut pas confondre les grandes villes (Moscou, Saint-Pétersbourg) et le reste. Demandez à n’importe quel chauffeur de taxi en Russie.
      Merci de nous suivre,

      Pierre et Barbara

  • BERNERON Martine| 10 février 2021

    Bonjour Pierre et Barbara, j’ai regardé l’émission en replay, n’ayant pas vu à temps votre mail. Je suis bouleversée par votre souffrance, devoir répéter toujours les mêmes mots, donner les mêmes explications pour qu’un jour, enfin, Christina puisse vous retrouver. Je comprends combien votre angoisse doit être grande de penser qu’elle finisse par vous oublier avec des barbares comme grands parents qui doivent journellement lui dire des insanités et surtout, surtout, de savoir que sa génitrice finira par sortir de prison vers 2024 et qu’elle aura une emprise sur elle. J’espère, je souhaite de tout cœur que les têtes pensantes de notre gouvernement ainsi que celui de Russie réagissent enfin. Bon courage à vous.

    • PIERRE| 10 février 2021

      Bonjour Martine
      Tu as parfaitement compris la situation. Malheureusement à moins d’une intervention au plus haut niveau, le sort de Christina est scellé. Quel milieu pour cette pauvre petite fille entre une mère assassin, démembreuse, voleuse, une grand-mère bouffie de haine, parjure et un grand-père démembreur, sans oublier l’amant Olivier au rôle trouble depuis le début.
      Espérons et prions afin que Christina trouve en elle la force nécessaire pour résister à ce clan néfaste.
      Pierre et Barbara

  • Christ| 28 février 2021

    Bonjour,
    Votre histoire est si douloureuse concernant votre frère et beau-frère, quelle épreuve !((
    Concernant votre « possible » nièce même si j’ai bien compris votre attachement via l’amour que lui portait son père officiel, je reste dubitative sur la très possible réaction de cette jeune fille à sa majorité si elle apprend qu’elle est la fille de l’amant et donc que son père biologique est bien vivant et présent dans sa vie. « Ce » Christophe dont elle n’aura que très peu de souvenir voire aucun avec l’aide de sa mère ne représentera dès lors qu’un héritage.
    Et si elle est bien sa fille, je pense que son entourage fera en sorte de tout récupérer avant sa majorité et à ce moment là elle pourra peut-être échapper à ces assassins et revenir vers vous… mais dans quel état ??:((

    Je suis directe mais avez-vous envisagé dès le début de cette sordide affaire, ou pourquoi pas maintenant, de proposer la totalité de cet héritage aux grands-parents en échange de l’ « abandon », renonciation à leur petite fille encombrante pour eux ?
    Si, ils sont si âpres aux gains ils feront peut-être pression sur leur progéniture pour qu’elle renonce à sa fille ?
    Hors médias, sans aucune publicité autour de cette proposition pour que leur image ne soit pas « sali davantage » et qu’ils y renoncent alors même que seul l’argent les intéresse.
    Cela pourrait éveiller leur curiosité : l’argent sans le «boulet »…
    Bien sûr, je suis consciente qu’il est facile d’écrire quels mots quand on n’est pas directement concerné ; loin de moi l’idée de vous blesser mais puisque l’héritage ne vous soucis en rien, donnez-leur.
    Et pour Christina vivre avec vous en France aura plus de valeur que ce « fric » comme vous dites.
    Bien cordialement,
    CH

    • PIERRE| 1 mars 2021

      Bonjour et merci de poser cet élément de problème. Sauf qu’il faut le prendre dans sa réalité. Je veux dire dans ses réalités.
      La première d’entre elle est que nous sommes français et contribuables français, mais que Christophe était français et contribuable en Russie, et qu’enfin, Christina est française et russe, mais qu’en Russie, seule sa nationalité russe compte. Déjà, nous parlons de deux mondes.
      Maintenant, déployons quelques réalités complémentaires.
      La France est le pays qui taxe le plus les héritages. De frère à soeur : 50%. Si nous donnons l’héritage reçu, il faudra cependant payer les 50% Faites confiance au fisc français. Et cela, déjà, notre situation personnelle ne le permet pas. Au passage, c’est par le même mécanisme que bien des familles françaises n’ont pu hériter de sociétés familiales qui sont ainsi été achetées par des étrangers. Mais le monstre fiscal n’en a que faire.
      Pour la beauté du raisonnement, admettons que nous ayons les moyens de payer pour un héritage non reçu. Reste encore à en faire don, c’est à dire a être taxé à 45% sur le don, à condition qu’il soit possible. Dans le premier cas nous étions déjà endettés pour le reste de notre vie. Avec, de plus la deuxième hypothèse, il ne nous reste plus qu’à disparaître dans les bois, avant qu’on nous mette en prison pour dettes. Osons dire que la situation est “impayable”, mais non risible.
      Qui nous recueillera jusqu’à la fin de nos jours ?
      Jusqu’à présent, j’ai évoqué des réalités françaises. Sauf que… le clan Sysoev est en train de mener un procès en Russie, en se fondant sur une loi russe abrogée en 2002 (ce n’est pas une faute de frappe, j’écris 2002). Selon cette loi abrogée en 2002 l’héritière réservataire (Christina) doit recevoir 2/3 de l’héritage, et l’héritière universelle (Barbara) 1/3. Et dans cette ambiance…
      Et encore, cela n’est que le sommet de l’iceberg. Alors, si vous avez d’autres idées…
      Ici encore, nous avons le meilleur système que le monde entier nous envie…
      Je pense avoir suffisamment démontré le mécanisme dans sa partie économique.
      Rajoutez “qu’acheter un enfant” est illégal et que le clan pourrait faire coup double en nous accusant de cela, ce qui casserait notre dossier d’adoption. Et là, faites confiances aux juges français pour nous achever, sinon la cour de La Haye.
      Quand je vous dis et redis que la France ne défend pas ses enfants ! Ni Christina ni bien d’autres. Et quand je dis “la France”, je rajoute le silence obstiné, réitéré, négatif, et criminel du plus haut sommet de l’État. Quant aux députés muets du sérail, idem.
      Nous en sommes désolés, mais c’est ainsi.

  • Hupez| 4 mars 2021

    Je viens seulement (hier soir) de prendre connaissance de cette triste, tragique et abominable ‘affaire’ via un reportage sur youtube et n’ai donc pas encore eu le temps de lire votre blog dans lequel vous apportez peut-être les réponses à ma question, vous voudrez bien me pardonner : Avez-vous contacté des associations pour enfants ou la CEDes Droits de l’Homme, ou autres ? Et Me Dupont-Moretti ? D’avance je me doute que vous avez déjà tout essayé. On a qu’une envie, c’est d’aller au plus vite récupérer cette pauvre enfant maltraitée. Finalement, au fil du temps le nombre de criminels associés aux crimes de base, (assassinat, recel de cadavre, crémation etc… ) va croissant. Car ne pas réagir en étant au courant c’est se faire complice. Comme est criminelle aussi la non-assistance à enfant en danger. Maintenant que je sais, que puis-je faire pour vous ? J’ai signé la pétition. C’est si peu de choses. J’entends déjà les commentaires d’ en Haut-Lieu : “Elle n’y connait rien en relations internationales ! ” C’est exact. Courage à vous deux, votre famille, vos amis et soutiens. Tenez-bon !

    • PIERRE| 4 mars 2021

      Bonjour,
      Votre questionnement personnel est important, car il témoigne d’une participation réelle. Quand on entend une histoire pareille, l’humanité parle par l’envie d’apporter une aide. C’est déjà beaucoup pour nous. Le problème de l’humanité, c’est qu’elle se heurte à l’inhumanité, surtout à celle qui se pare de grands discours, de sentiments plus que généreux, et qui retourne bien vite se camoufler dans la noirceur de ses terriers. Oui, nous avons essayé et nous avons vu, et compris. Il y a de quoi lire sur le blog. Nous n’écrivons pas tous les jours, car ce serait lassant. Mais nous poursuivons. Votre phrase est claquante comme la vérité : “Ne pas réagir en étant au courant, c’est se faire complice. Comme est criminelle aussi la non-assistance à enfant en danger.” Eh bien, voyez-vous, nous ne comptons même plus les complices en ce domaine. Faites votre choix parmi les personnels gouvernementaux, sans négliger aucun niveau. J’espère être assez clair.
      De toute façon, notre but est de montrer à Christina, un jour, que tout le monde n’est pas pourri. Qu’il reste des humains, des vrais. Elle en fera ce qui lui sera possible.
      Merci pour votre soutien. Quels que soient les résultats, nous vous tiendrons au courant.

      Pierre et Barbara

  • Répondre

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Nullam ut facilisis ipsum neque. at dolor et, eget fringilla