MONSIEUR GILLES LURTON, UN DÉPUTÉ QUI SAUVE L’HONNEUR

CIRCONSCRIPTIONS ELECTORALES

CIRCONSCRIPTIONS ELECTORALES

UN MESSAGE VIVIFIANT

Hier nous avons reçu un message, transféré par des amis qui l’avaient averti, d’un député d’Ille-et-Vilaine. Il s’agit de M. Gilles Lurton qui “accepte d’intervenir auprès de Monsieur le Président de la République afin de soutenir [notre] démarche.” Monsieur Lurton est aussi conseiller municipal de Saint-Malo, ville célèbre pour ses hardis marins, et pour l’affection que lui portait le grand Chateaubriand qui y repose… et par ailleurs, chère à nos coeurs.

Monsieur Lurton ne démérite pas de ce glorieux héritage d’où l’honneur est toujours une vertu dominante. Il montre même la voie — nous l’espérons — à tous ses éminents collègues de l’Assemblée nationale à qui nous avons envoyé un courriel le 26 novembre, et qui, à ce jour, n’ont pas “visité Saint-Malo”.

Et pourtant, nous avertissions :
– Monsieur le Président de l’Assemblée nationale
– Madame et Messieurs les huit présidents de groupes constitués
– Mesdames et Messieurs les députés spécialisés dans les affaires étrangères et les Français de l’étranger
– Mesdames et Messieurs les députés médecins (à qui nous spécifions les faits d’intense violence psychologique auxquels Christina est soumise)
– Spécifiquement Mme Clémentine Autain, habituée à bien des éclats en cas de violences envers les femmes (cause que nous ne pouvons que soutenir… même si des femmes — c’est le cas pour Christina, future femme — en sont les responsables).

LA MORALE DE L’HISTOIRE

Alors ? Que font ces personnes qui sont censées porter haut, fort et clair, la voix de leurs concitoyens, qui sont élues et payées pour cela ?

Sont-elles encore capables de comprendre que la grandeur d’un pays passe par la défense de ses plus faibles ? Surtout lorsque cette défense peut aider au réchauffement des relations diplomatiques avec un autre grand pays ? Sont-elles capables d’oublier pour une fois leurs querelles intestines pour délivrer une enfant en danger ? 

Elles ont peut-être des raisons, des excuses, et même des coups tordus qui les rendent muets. Mais même en ces cas, la moindre politesse consisterait à répondre.

Répondre, c’est la première pierre de cette bâtisse qui veut s’appeler “Démocratie”.

Allons-nous tristement reprendre une certaine phrase où il était question de gens si rares qui sauvèrent leur honneur, mais ne furent pas assez nombreux pour sauver l’Honneur ?

ALORS, DEMANDEZ À VOTRE DÉPUTÉ DE SAUVER L’HONNEUR

Toutes les circonscriptions électorales de France sont à la page suivante :

https://www.nosdeputes.fr/circonscription

Cliquez sur votre département, vous y trouverez votre circonscription et le nom de votre député. Exposez-lui simplement votre demande. Citez notre adresse : sauvonschristina.org

Au final, vous saurez pour qui voter la prochaine fois. N’oubliez pas Christina !

Merci

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sem, commodo Curabitur ipsum justo risus ante. Sed ultricies porta. nec ut